{Que vous boirez comme des chameaux assoiffés} – [Exégèse et méditations]

{Puis, vous, les égarés} qui vous êtes égarés du chemin de la guidée, et qui suivez le chemin de la perdition, et {qui ne cessiez de crier au mensonge} concernant le Messager d’Allah et tout ce avec quoi il vint comme vérité, comme annonce et avertissement.

{Vous mangerez d’un arbre [nommé] Zaqqoûm} qui est le plus abominable et le plus abjecte des arbres, à l’odeur la plus nauséabonde et dont l’apparence est des plus répugnante.

{Et vous vous en remplirez le ventre}, et ce qui vous obligera d’en manger, malgré toute l’abomination de cet arbre, c’est la faim extrême qui embrasera vos ventres à vous en faire presque mourir. C’est cette nourriture que la faim les poussera à consommer, une nourriture qui d’ailleurs ne nourrit pas, ni ne calme la faim.

Quant à leur boisson ? Et quelle mauvaise boisson qu’est la leur !

Avec cette nourriture ils boiront une eau extrêmement bouillante, elle sera en ébullition dans leurs entrailles. Ils en boiront à l’instar d’un dromadaire assoiffé qui boirait de l’eau.

Il est dit aussi que le terme Al-Hîm désigne une maladie qui touche le dromadaire provoquant en lui une envie constante de boire.

{Tel sera} c.à.d. cette nourriture et cette boisson {leur repas d’accueil au Jour de la Rétribution}. Car ce repas d’accueil c’est eux-mêmes qui se le sont servis en le préférant à celui réservé aux alliés d’Allah. Allah le Très Haut a dit : {Ceux qui auront cru et œuvré de bonnes œuvres auront comme lieu d’accueil des Jardins du Haut-Paradis en y demeurant éternellement, et sans désirer une quelconque autre chose}

 

Extrait du Tafsîr As-Sa’dî رحمه الله traduit par le Cœur des Croyants

 

Chers frères et sœurs, après avoir entendu et pris connaissance du sens rapproché de ces versets, observons maintenant la manière dont les dromadaires boivent pour que l’on puisse mieux se représenter l’image qu’Allah expose dans ce verset : {Que vous boirez comme des chameaux assoiffés}, et que l’on médite sur la situation des gens de l’Enfer.

 

 

Mon frère, ma sœur, as-tu observé la manière dont ils boivent ?

Maintenant médite la manière dont les gens du Feu boiront cette eau extrêmement bouillante.

Ils seront bien plus assoiffés que ces dromadaires et plus affamés que quiconque, car malgré l’aspect hideux de cet arbre, et la chaleur intense que dégage cette eau, ils se jetteront dessus en espérant ainsi couper leur faim et étancher leur soif mais sans jamais y parvenir.

Médite encore une fois sur leur façon de boire ! N’as-tu pas remarqué qu’ils ne relèvent presque jamais leur tête ? As-tu déjà bu une bouteille d’eau d’un litre et demi en entière sans t’arrêter ?

Maintenant médite la situation des gens du Feu lorsqu’ils verront cette eau brûlante, ils la boiront car ils auront très soif, mais vont-ils boire de celle-ci que ce qui leur est nécessaire ? Ou vont-ils la boire tel un chameau assoiffé ?

Et le châtiment de l’Au-delà est bien pire, si seulement ils savaient.

Imagine-toi une nouvelle fois la scène ! Elle doit à elle seule te pousser à revenir à Allah سبحانه وتعالى et à espérer Sa miséricorde :

 

Car sache que cette vie mondaine n’est qu’un test, un lieu de passage.

Prends garde à ne pas trébucher et que rien ne gâche ton voyage.

 

Tu es là car Celui qui nous a créés, et qui perfectionna Sa création,

Ne nous a créés que pour une chose sublime, Son adoration.

 

Ne te laisse pas duper par les tromperies du Chaytan,

Car il n’a pour les pieux aucun état d’âme.

 

Prends garde à ne pas tomber dans les passions, qui tôt ou tard te nuiront.

Et ne glisse pas sur la vague des ambiguïtés, car sans science elles te noieront.

 

Sois donc certain mon frère, et toi aussi ma sœur,

Que tôt ou tard, sonnera l’avènement de l’Heure.

 

Alors œuvrons tous dès maintenant avant qu’il ne soit trop tard,

Car la mort est sans retour et après, c’est Nakir et Mounkar.

 

Celui qui aura œuvré toute sa vie uniquement pour Allah,

N’ayant jamais convoité les parures, de cette vie d’ici-bas,

 

C’est alors avec Son nom sublime, celui du Tout Miséricordieux,

Qu’Il te fera entrer dans le Paradis, où se trouvent des fruits délicieux.

 

Quant à toi qui t’enorgueillis et Lui désobéis nuit et jour,

Ne sais-tu pas que La Géhenne, est le pire lieu de séjour ?

 

Ouvre donc le Livre d’Allah, lis et médite Ses versets

Qui évoquent ce lieu d’effroi, à nous en faire frissonner.

 

Ne pense pas que ce Jour, n’est qu’une histoire ancienne,

Mais bien un Jour imminent, bâtit sur des preuves claires et certaines.

 

Sache que la marchandise d’Allah est extrêmement chère,

Et qu’elle ne se gagne pas les bras croisés, assis à ne rien faire.

 

Mais ce n’est qu’avec les œuvres et une ferme détermination,

Que l’on pourra tous espérer arriver à destination.

 

Sois avec Allah ô mon frère, ma sœur et uniquement avec Lui,

Avec Celui qui se passe de toute chose alors que toute chose a besoin de Lui.

 

Ô Allah préserve-nous de l’Enfer car le châtiment y est si douloureux,

Que nul ne peut nous en préserver si ce n’est Toi, Le Tout miséricordieux.

 

Accorde-nous Ton pardon, Toi qui est si bienveillant, doux et magnanime.

Accorde-nous la joie de pleurer et d’œuvrer pour Toi qui est Sublime.

 

Ô Allah ne tiens pas compte de nos manquements et de nos erreurs passées,

Car nous sommes tous des êtres faibles qui ont besoin d’être pardonnés.

 

Écrit par le Cœur des Croyants