La certitude de l’existence d’Allah

أهمية-اليقين

La certitude de l’existence d’Allah

Toutes les louanges appartiennent à Allah, nous Le louons, Lui demandons Son aide et Son pardon.

Nous cherchons refuge auprès d’Allah contre le mal qui est en nous-mêmes et contre celui de nos mauvaises actions.

Celui qu’Allah guide nul ne peut l’égarer, quant à celui qu’Il égare nul ne peut le guider.

J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah, L’Unique, Celui qui n’a aucun associé. Et j’atteste que Mouhammad est le serviteur d’Allah et Son messager.

Que la prière d’Allah soit sur lui, sa famille et ses compagnons, ainsi que Ses nombreux saluts.

Ceci dit :

Serviteurs d’Allah ! Craignez Allah d’une crainte véritable, que ce soit en secret ou en apparence.

Ô musulmans :

La science qui nous permet de connaître Allah possède un immense rang. Le plus haut degré de la foi est d’acquérir la certitude [dans sa foi en] Allah, Son Messager et Sa religion. Cela s’opère à travers une connaissance ancrée dans le cœur afin qu’aucune ambiguïté ne l’affaiblisse, et qu’aucun trouble ne le frappe. La certitude vis-à-vis de la foi est semblable à l’âme vis-à-vis du corps. Ibn Mas’oûd (qu’Allah l’agrée) a dit : « La certitude englobe toute la foi. »

La première certitude [à avoir] est celle concernant la foi au Seigneur, et c’est ce que les Messagers dirent à leur peuple respectif :

{أَفِي اللهِ شَكٌّ فَاطِرِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ}

{Peut-on réellement douter d’Allah, le Créateur des cieux et de la terre ?} [S.14, v.10]

C’est-à-dire que vous savez et attestez qu’il n’y a aucun doute concernant l’existence et l’unicité d’Allah.

Ceux qui ont acquis la certitude sont ceux qui possèdent les plus hauts rangs. Lorsqu’Allah voulut augmenter la foi, déjà bien forte, de Son ami intime Ibrâhîm (sur lui la paix), Il lui fit voir le royaume des cieux et de la terre afin qu’il atteigne ce rang élevé. Allah جل شأنه a dit :

{وَكَذَلِكَ نُرِي إِبْرَاهِيمَ مَلَكُوتَ السَّمَوَاتِ وَالأَرْضِ وَلِيَكُونَ مِنْ الْمُوقِنِينَ}

{C’est ainsi que Nous avons montré à Ibrâhîm le royaume des cieux et de la terre afin qu’il soit de ceux qui croient avec certitude.} [S.6, v.75].

Ibn Kathîr (qu’Allah lui fasse miséricorde) dit en commentaire : « Afin qu’à travers leur création, nous lui montrions les preuves de l’unicité d’Allah dans Son royaume, Sa création, que nulle divinité n’est digne d’adoration en dehors de Lui et qu’il n’y a nul autre seigneur que Lui. »

L’adoration, aussi minime soit-elle, fait partie de la certitude, elle élève le serviteur en degré. Bakr Ibn ‘Abdi-Llah Al-Mouzanî (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Aboû Bakr n’a pas devancé tous les Compagnons par de nombreuses prières ou de nombreux jeûnes, mais par une chose présente et ancrée dans son cœur. »

Allah spécifia les gens dotés de certitude sur l’ensemble des habitants de ce monde à travers la guidée et la réussite. Allah le Très Haut a dit :

{وَالَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِمَا أُنْزِلَ إِلَيْكَ وَمَا أُنْزِلَ مِنْ قَبْلِكَ وَبِالْآخِرَةِ هُمْ يُوقِنُونَ * أُولَئِكَ عَلَى هُدىً مِنْ رَبِّهِمْ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ}

{Ceux qui croient en ce qui t’a été révélé et ce qui fut révélé avant toi, et qui croient fermement en l’Au-delà. Ceux-là sont sur une guidée de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent.} [S.2, v.4 – 5].

Ce sont eux qui tirent profit des signes et des preuves, Allah جل وعلا a dit :

{وَفِي الْأَرْضِ آيَاتٌ لِلْمُوقِنِينَ}

{Il est sur terre bien des signes pour ceux qui croient avec certitude.} [S.51, v.20].

Celui dont la certitude aura pénétré le cœur, les adorations qui lui sont liées et qu’Allah aime se réaliseront de la façon la plus complète, comme la peur, l’espoir, la confiance en Allah, etc. Ibn Al-Qayyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « La foi est le cœur de l’Islam et sa fondation, et la certitude est le cœur de la foi et sa fondation. »

Allah prédisposa les serviteurs sur la connaissance innée [qu’ils ont] d’Allah et la reconnaissance de Son existence. Reconnaître Sa seigneurie implique de reconnaître Sa divinité. Chaque créature ressent en lui la nécessité de L’unifier, d’attester de Son existence et de L’adorer. Allah dit :

{فَأَقِمْ وَجْهَكَ لِلدِّينِ حَنِيفاً فِطْرَتَ اللهِ الَّتِي فَطَرَ النَّاسَ عَلَيْهَا لَا تَبْدِيلَ لِخَلْقِ اللهِ ذَلِكَ الدِّينُ الْقَيِّمُ}

{Tourne-toi donc, en monothéiste pur et sincère, vers la vraie religion, la saine nature à laquelle Allah a prédisposé les hommes. Pas de changement à la création d’Allah. Telle est la religion de droiture.} [S.30, v.30].

Allah incita à observer les signes qui prouve Son existence :

{قُلِ انظُرُواْ مَاذَا فِي السَّمَوَاتِ وَالأَرْضِ}

{Dis : « Méditez les signes qui se trouvent dans les cieux et sur la terre. »} [S.10, v.101].

Les manières de connaître Allah, de trouver les preuves de Son existence et que Lui seul mérite l’adoration sont innombrables. Il y a dans toute chose une preuve manifeste de Son existence, tout ce que contient cet univers L’indique. Allah le Très Haut a dit :

{يُفَصِّلُ الْآيَاتِ لَعَلَّكُمْ بِلِقَاءِ رَبِّكُمْ تُوقِنُونَ}

{Il expose clairement les signes afin que vous croyiez avec certitude en la rencontre de votre Seigneur.} [S.13, v.2].

L’une des plus grandes preuves de Son existence est Sa création. En effet, Allah a tout crée dans cet univers, et toutes les raisons et les saines natures reconnaissent qu’une créature ne peut se créer elle-même, que rien n’existe sans qu’on ne la fasse exister, et que les actes sont le résultat des causes accomplies :

{أَمْ خُلِقُوا مِنْ غَيْرِ شَيْءٍ أَمْ هُمُ الْخَالِقُونَ * أَمْ خَلَقُوا السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضَ بَلْ لَا يُوقِنُونَ}

{Ont-ils été créés de rien ou sont-ils leurs propres créateurs ? Ont-ils créé les cieux et la terre ? Ils n’ont plutôt aucune certitude.} [S.52, v.35 – 36].

La petite taille du moustique et la vaste étendue des cieux démontrent tous deux Sa grandeur :

{إِنَّ اللهَ لَا يَسْتَحْيِي أَنْ يَضْرِبَ مَثَلاً مَا بَعُوضَةً فَمَا فَوْقَهَا}

{Allah ne se gêne pas de proposer en parabole un moustique ou quelque chose de plus insignifiant.} [S.2, v.26].

Ses innombrables créatures sont des signes évidents qui prouvent Son existence et la perfection de Ses Attributs et Ses actes.

Il créa la création tout entière à partir du néant, et Il créa toute chose avec leurs attributs respectifs. Il les fait évoluer d’un état à un autre et les agence :

{وَفِي خَلْقِكُمْ وَمَا يَبُثُّ مِنْ دَابَّةٍ آيَاتٌ لِقَوْمٍ يُوقِنُونَ}

{Votre propre création et la diversité des espèces animales qu’Il a dispersées sur terre sont également des signes pour des hommes qui croient fermement.} [S.45, v.4].

Il fit de leur variation un élément visible à l’œil nu :

{إِنَّ فِي خَلْقِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاخْتِلَافِ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ لَآيَاتٍ لِأُولِي الْأَلْبَابِ}

{Dans la création des cieux et de la terre, et l’alternance de la nuit et du jour, il est des signes pour ceux qui raisonnent.} [S.3, v.190].

Il créa une terre vaste et apprêtée pour que l’on s’y déplace et voyage, une terre consolidée par des montagnes afin qu’elle ne nous emporte pas. Il y dissémine des animaux de toute espèce et Il fait descendre du ciel une eau à travers laquelle Il fait pousser tous types de plantes bénéfiques tels que les grains, les vignes, les oliviers, les grenadiers, les vergers et les fruits. On les arrose d’une seule et même eau, mais leurs goûts et couleurs diffèrent.

Il y a parmi les bestiaux d’étonnantes et d’étranges bêtes. Elles rassasient celui qui mange de leur viande, elles portent ceux qui les montent et elles enrichissent leur propriétaire :

{اللهُ الَّذِي جَعَلَ لَكُمُ الْأَنْعَامَ لِتَرْكَبُوا مِنْهَا وَمِنْهَا تَأْكُلُونَ}

{C’est Allah qui a créé pour vous les bestiaux. Des uns vous faites vos montures et des autres vous tirez votre nourriture.} [S.40, v.79].

Ces bestiaux procurent joie à celui qui les contemple :

{وَلَكُمْ فِيهَا جَمَالٌ حِينَ تُرِيحُونَ وَحِينَ تَسْرَحُونَ}

{Vous en admirez la beauté quand, le soir, vous les ramenez au bercail et lorsque, le matin, vous les menez au pâturage.} [S.16, v.6].

Ils portent les provisions, permettent de se déplacer à travers les contrées, leurs peaux sont des vêtements, leur laine source de chaleur, et leurs poils une parure :

{هَذَا خَلْقُ اللهِ فَأَرُونِي مَاذَا خَلَقَ الَّذِينَ مِنْ دُونِهِ}

{Telle est la création d’Allah ! Montrez-Moi donc ce qu’ont créé ceux qui sont adorés en dehors de Lui !} [S.31, v.11].

Il y a dans les mers des merveilles. Elles sont remplies de nourritures, de trésors, de perles et de joyaux. À sa surface vogue des navires chargés de toute sorte de choses, et que les vagues hautes comme des montagnes frappent de toute part. Celui qui les observe ne peut qu’unifier Allah :

{وَتَرَى الْفُلْكَ مَوَاخِرَ فِيهِ وَلِتَبْتَغُوا مِنْ فَضْلِهِ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ}

{On peut y voir les vaisseaux fendre les flots afin de vous permettre d’aller à la recherche des faveurs de votre Seigneur. Peut-être en serez-vous reconnaissants !} [S.16, v.14].

Un ciel élevé et orné par les astres et les étoiles dont Allah en fit des indicateurs pour connaître les directions et les horaires. Ils permettent également de guider ceux qui se sont perdus dans l’obscurité de la nuit, sur terre et sur mer. Un soleil immense dont les créatures tirent profit de la chaleur ; une lune scintillante qui illumine la nuit et qui réjouit celui qui la contemple.

Il y a dans la création de l’être humain la plus grande preuve de l’existence de son Créateur. Il le créa à partir du néant d’un vulgaire liquide, sans valeur, puis Il fit de lui une forme squelettique qu’Il recouvra d’une masse musculaire. Puis Il le transforma en une créature différente qui entend et voit, parle et reste silencieuse, prend et donne, s’en va et revient. Allah lui enseigna après avoir été ignorant, l’enrichit après la pauvreté, l’enjoliva à travers la raison, le guida vers ses intérêts, le créa sous sa forme la plus parfaite, éleva son rang et lui soumit tout ce qui l’entoure :

{سَنُرِيهِمْ آيَاتِنَا فِي الْآفَاقِ وَفِي أَنْفُسِهِمْ حَتَّى يَتَبَيَّنَ لَهُمْ أَنَّهُ الْحَقُّ}

{Nous leur montrerons Nos signes dans l’univers et en eux-mêmes, jusqu’à ce qu’il leur apparaisse indéniablement que le Coran est la vérité.} [S.41, v.53].

En plus d’avoir créé toute chose, Il maitrisa également leur confection, les perfectionna et les embellit. Il tint compte des intérêts des serviteurs dans ce qu’Il créa. Le soin qu’Il accorde à Sa création est une chose que l’on constate à travers l’homogénéité de ses composants et leur complémentarité :

{الَّذِي أَعْطَى كُلَّ شَيْءٍ خَلْقَهُ ثُمَّ هَدَى}

{Allah a assigné à chaque créature sa propre nature avant de la guider vers ce qu’Il lui a prédestiné.} [S.20, v.50].

Il y a parmi les preuves de Son existence la façon dont cet univers, qu’Il créa sans modèle préalable, a été ordonné, mais aussi la manière dont cet univers poursuit sa course soumise à des lois qui ne changent pas, ni ne s’altèrent. Il n’y a aucune futilité, aucun désordre, aucun déséquilibre et aucune altération :

{لَا الشَّمْسُ يَنْبَغِي لَهَا أَنْ تُدْرِكَ الْقَمَرَ وَلَا اللَّيْلُ سَابِقُ النَّهَارِ وَكُلٌّ فِي فَلَكٍ يَسْبَحُونَ}

{Le soleil ne saurait rattraper la lune, ni la lune devancer le jour. Chacun voguant suivant sa propre orbite.} [S.36, v.40]

Il n’y a pas d’organisation dans l’univers aussi juste que celle qu’Allah a décrétée et voulue pour Ses serviteurs. Il créa les contraires afin que le profit que l’on en tire se complète, et Il les réunit pour que se manifeste la sagesse [d’Allah] : la nuit et le jour, la chaleur et le froid, l’obscurité et la lumière. Et pourtant, toute chose a été créée avec juste mesure, voguant suivant un équilibre bien précis. Il n’y a donc aucune disparité ni aucune contradiction :

{مَا تَرَى فِي خَلْقِ الرَّحْمَنِ مِنْ تَفَاوُتٍ}

{Tu ne verras aucune disparité dans la création du Tout Miséricordieux.} [S.67, v.3].

Allah répartit la subsistance ; Il donne les facultés de percevoir et la force ; Il accorde aux raisons la science ; et Il guide toute chose vers ce qui est une droiture pour elle et son existence :

{الَّذِي خَلَقَ فَسَوَّى * وَالَّذِي قَدَّرَ فَهَدَى}

{Celui qui crée et façonne harmonieusement les êtres, et les a guidés vers ce qu’Il leur a prédestiné.} [S.87, v.2 – 3].

Tous les matins, les oiseaux quittent leur nid, affamés, et reviennent en fin de journée rassasiés. La baleine dans les profondeurs de la mer n’échappe pas à sa subsistance. L’abeille butine toutes sortes de nectars et trouvent refuge dans le sommet des montagnes. La fourmi conserve la plus bénéfique des nourritures dans sa fourmilière. La subsistance d’Allah atteint les fœtus dans le ventre de leur mère, et elle touche les animaux sauvages aux quatre coins de la terre.

Nul n’est capable d’accomplir les actions d’Allah et personne n’est associé avec Lui dans Ses actes. Il fait vivre et mourir ; Il fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant ; Il fend le ciel à l’aube et fait de la nuit un moment de repos. Il défia ceux qui ont mécru en Lui de Le contester dans Sa création ou dans Ses actes, afin de mettre en lumière leur incapacité et leur faiblesse :

{يَا أَيُّهَا النَّاسُ ضُرِبَ مَثَلٌ فَاسْتَمِعُوا لَهُ إِنَّ الَّذِينَ تَدْعُونَ مِنْ دُونِ اللهِ لَنْ يَخْلُقُوا ذُبَاباً وَلَوِ اجْتَمَعُوا لَهُ وَإِنْ يَسْلُبْهُمُ الذُّبَابُ شَيْئاً لَا يَسْتَنْقِذُوهُ مِنْهُ ضَعُفَ الطَّالِبُ وَالْمَطْلُوبُ}

{Ô hommes ! Une parabole vous est proposée, écoutez-la avec attention : les fausses divinités que vous invoquez en dehors d’Allah ne sauraient créer une simple mouche même si, pour cela, ils devaient unir leurs forces. Si la mouche venait à leur enlever quelque chose, ils ne pourraient la lui reprendre. Celui qui est sollicité est aussi faible que celui qui le sollicite.} [S.22, v.73].

Il les défia aussi de venir avec une parole similaire à la Sienne, ou qui s’en approche, mais sans jamais y parvenir :

{وَإِنْ كُنْتُمْ فِي رَيْبٍ مِمَّا نَزَّلْنَا عَلَى عَبْدِنَا فَأْتُوا بِسُورَةٍ مِنْ مِثْلِهِ وَادْعُوا شُهَدَاءَكُمْ مِنْ دُونِ اللهِ إِنْ كُنْتُمْ صَادِقِينَ}

{Si vous êtes dans le doute concernant ce que Nous avons révélé à notre serviteur, alors produisez une sourate identique, en vous aidant des divinités que vous adorez en dehors d’Allah, si vous êtes véridique.} [S.2, v.23].

Toutes les choses que l’on trouve dans l’univers, qu’elles soient en mouvements ou immobiles, apparentes ou cachées, immenses ou minuscules, sont un signe de l’existence de Celui qui les a créées, un signe de Sa science et de Sa puissance parfaites, un signe de la parfaite précision de Sa création, de Sa maîtrise, de Sa vaste sagesse et de l’étendue de Sa miséricorde.

L’effet des attributs liés à Sa majesté et Sa splendeur nous appellent à reconnaître Son existence et Sa perfection dans chaque atome de Sa création. La seigneurie d’Allah se manifeste à Ses créatures lorsqu’ils expriment le besoin qu’ils ont de Lui. Tout ce qui existe, Allah en est le créateur. Et toute nouvelle chose dans cet univers, Allah en est à l’origine.

Parmi les choses qui procurent la certitude de l’existence d’Allah, il y a la méditation de Sa Législation qui est parfaite en tout point, contenant les récits les plus véridiques et les jugements les plus justes.

Les histoires des Prophètes permettent d’augmenter la certitude de l’existence d’Allah. En effet, ils sont tous unanimes sur le fait d’ordonner les bonnes mœurs et les œuvres méritoires. Tout ce avec quoi ils vinrent est en accord avec la raison saine et la saine nature. Personne ne peut dénombrer les bénéfices qu’ils ont pu apporter. Tout le bien et toute la piété de cette vie mondaine sont les traces du message émanant de leur Seigneur avec lequel ils vinrent.

Allah assista chaque prophète par des signes prodigieux qui suscitent la révérence de tous. Ils sont des preuves qui mènent à leur Créateur, et des indicateurs qui montrent la véracité [de leurs propos]. Rechercher la certitude et sa stabilité est l’affaire des Prophètes :

{وَإِذْ قَالَ إِبْرَاهِيمُ رَبِّ أَرِنِي كَيْفَ تُحْيِ الْمَوْتَى قَالَ أَوَلَمْ تُؤْمِنْ قَالَ بَلَى وَلَكِنْ لِيَطْمَئِنَّ قَلْبِي}

{Ibrâhîm implora : « Seigneur ! Montre-moi comment tu redonnes vie aux morts. » Allah répondit : « Ne crois-tu donc pas ? » « Si, répondit Ibrâhîm, mais je veux en avoir la certitude absolue. »} [S.2, v.260].

Al-Baghawî (qu’Allah lui fasse miséricorde) dit en commentant ce verset : « Afin que mon cœur s’apaise à travers la vision [de ce signe]. Il voulait mêler la certitude [liée à sa science] à la certitude résultant de la vision. Car l’information d’une chose n’est pas semblable à la vision de celle-ci. »

Moûsâ (sur lui la paix) débattu avec Pharaon et put mettre fin à son argumentaire lorsque ce dernier renia la seigneurie d’Allah et la prétendit pour lui-même :

{قَالَ فِرْعَوْنُ وَمَا رَبُّ الْعَالَمِينَ * قَالَ رَبُّ السَّمَوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا إِنْ كُنْتُمْ مُوقِنِينَ}

{Qui est donc, dit Pharaon, ce Seigneur de la Création ? » Moûsâ répondit : « Le Seigneur des cieux, de la terre et de ce qui se trouve entre eux, si vous avez quelque certitude.} [S.26, v.23 – 24].

Le plus honoré des Messagers, celui dont le Message a la plus grande portée et celui dont les preuves sont les plus fortes est notre Prophète Mouhammad ﷺ. Celui qui lit sa vie et connaît ses comportements et ses particularités sera certain qu’il s’agit d’un prophète assisté par son Créateur. Le Coran avec lequel il fut envoyé renferme les preuves les plus manifestes. Ses versets sont les plus grandes sources de certitude :

{هَذَا بَصَائِرُ مِن رَّبِّكُمْ وَهُدًى وَرَحْمَةٌ لِّقَوْمٍ يُؤْمِنُون}

{Voici d’ailleurs des preuves évidentes de la part de votre Seigneur, un guide et une miséricorde pour ceux qui croient.} [S.7, v.203].

Ibn Al-Qayyim (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Si nous voulions recenser, dans les signes d’Allah les plus connues, toutes les merveilles et les preuves qui attestent qu’Allah est la seule divinité digne d’adoration, que rien ne Lui est semblable, que rien n’est plus grand, plus parfait, plus bon et plus bienveillant que Lui, nous, des premiers aux derniers, serions incapables d’en connaître ne serait-ce le dixième du dixième. »

Le serviteur est exposé aux troubles. Satan met tout en œuvre pour faire douter les cœurs et ébranler la certitude. Adh-Dhahabî (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Les prédécesseurs mettaient en garde contre cela. Ils savaient que les cœurs sont faibles et les ambiguïtés dévastatrices. »

Allah plaça la joie et le bonheur dans la certitude et la satisfaction. Et Il mit l’affliction et la tristesse dans le doute et la colère.

Celui qui doute de l’existence de son Seigneur qui l’a créé, ou qui s’oppose à la certitude que sa saine nature renferme concernant la Seigneurie d’Allah, sa poitrine est alors serrée et oppressée, comme s’il tentait de monter au ciel. Celui qui renie la seigneurie d’Allah rejette ce dont son for intérieur est totalement convaincu. Allah سبحانه a dit :

{وَجَحَدُوا بِهَا وَاسْتَيْقَنَتْهَا أَنْفُسُهُمْ ظُلْماً وَعُلُوّاً}

{Bien que convaincus au fond d’eux-mêmes de leur authenticité, ils rejetèrent injustement ces miracles, poussés par leur fierté.} [S.27, v.14].

Le serviteur est responsable de sa religion. Il doit donc la préserver en se détournant de ceux qui la prennent en dérision. Allah جل شأنه a dit :

{وَإِذَا رَأَيْتَ الَّذِينَ يَخُوضُونَ فِي آيَاتِنَا فَأَعْرِضْ عَنْهُمْ حَتَّى يَخُوضُوا فِي حَدِيثٍ غَيْرِهِ}

{Lorsque tu vois ceux qui renient et tournent Nos versets en dérision, détourne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils changent de discussion.} [S.6, v.68].

L’un des moyens pour rester certain qu’Allah existe est de s’attacher à Son obéissance, multiplier les adorations, fréquenter les vertueux, délaisser les péchés, demander pardon pour les péchés commis, apprendre la science profitable, méditer les Noms et Attributs d’Allah et observer leurs répercussions sur l’âme et l’univers. Mais ce qui réunit tout cela, c’est de multiplier la lecture du noble Coran, d’œuvrer avec son contenu et d’avoir constamment besoin d’Allah le Très Haut.

Celui qui rencontrera Allah en étant certain de Son unicité entrera au Paradis. Le Prophète ﷺ dit à Aboû Hourayrah (qu’Allah l’agrée) : « Celui que tu rencontreras derrière les murs de ce jardin, attestant qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah et dont le cœur est empli de certitude, annonce-lui le Paradis. » (Rapporté par Mouslim).

Ceci dit, ô musulmans :

Le Seigneur est Le Dieu unique véritable au sujet duquel il n’y a aucun doute. Son Nom est Le Dieu véritable (Al-Haqq), et la vérité en est Son Attribut. Son existence est la réalité la plus certaine, Allah جل شأنه a dit :

{ذَلِكَ بِأَنَّ اللهَ هُوَ الْحَقُّ وَأَنَّ مَا يَدْعُونَ مِنْ دُونِهِ هُوَ الْبَاطِلُ}

{Il en est ainsi car Allah est [l’unique Dieu] véritable, tandis que ce qu’ils invoquent en dehors de Lui est le faux.} [S.31, v.30].

Être certain du fondement de sa foi est l’une des conditions de la parole « point de divinité digne d’adoration en dehors d’Allah (Lâ Ilâha Illa Allah) ». Point de foi si celle-ci est accompagnée d’un doute ou d’une hésitation.

Le niveau de certitude diffère selon les gens. Le besoin de l’augmenter et de la raffermir est un besoin impérieux en chaque circonstance. Et le besoin de l’augmenter se fait d’autant plus ressentir lorsque l’on fait face à des ambiguïtés.

Le croyant fait compte de son âme. Il l’inspecte lorsque les doutes se présentent à lui. S’il ressent en lui une faiblesse dans la certitude, il doit s’empresser de la renforcer et la raffermir.

La science et la certitude sont deux choses que la personne ressent en elle-même, de la même manière qu’elle ressent tous ce qu’elle perçoit autour d’elle et ses mouvements.

Celui à qui on aura accordé la certitude ne pourra quitter sa religion par aversion. Il s’élèvera ainsi à travers les chemins de l’adoration jusqu’à atteindre les degrés les plus hauts.

Je cherche refuge auprès d’Allah contre Satan le lapidé

{إِنَّ هَذَا لَهُوَ حَقُّ الْيَقِينِ * فَسَبِّحْ بِاسْمِ رَبِّكَ الْعَظِيمِ}

{Tout ceci est une vérité certaine. Exalte donc le nom de ton Seigneur, l’Immense.} [S.56, v.95 – 96].

Qu’Allah me bénisse et vous bénisse à travers le glorieux Coran …

2ème sermon :

Toute la louange revient à Allah pour Sa bienfaisance. Nous Le remercions de la réussite et des bienfaits qu’Il nous accorde.

J’atteste qu’il n’y a de divinité digne d’adoration qu’Allah, Seul, sans associé, en Le glorifiant. Et j’atteste que notre Prophète Mouhammad est Son serviteur et Messager.

Que la prière d’Allah soit sur lui, sa famille et ses compagnons, ainsi que Ses nombreux saluts.

Ô musulmans :

La base de la foi ne peut rester ferme, ni porter ses fruits, que si la personne prend soin de la réformer. Le serviteur ne peut atteindre la foi véritable que s’il se vide de tout doute, qu’il soit certain de l’authenticité des messages divins et de la perfection du Seigneur qu’il L’adore, seul, sans associé, et qu’il soit certain de la résurrection après la mort. Ce sont autour de ces bases que tournent l’ensemble des messages divins.

Enfin, sachez qu’Allah vous a ordonné de prier sur Son Prophète et de le saluer …

Source : https://a-alqasim.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s