La colère (Ses méfaits et ses remèdes)

de4c27b45b_foudre-canon-1512L’imâm Al-Boukhâry rapporta un hadîth selon Aboû Hourayrah رضي الله عنه qui dit : « Un homme demanda au Prophète صلى الله عليه و سلم : « Fais moi au recommandation » Il dit alors : « Ne te mets pas en colère! » Il réitéra sa demande plusieurs fois et à chaque fois il صلى الله عليه و سلم répondit « Ne te mets pas en colère! » et dans une autre version selon At-Tirmidhi cet homme demanda au Prophète : « Enseigne-moi quelque chose qui ne soit pas trop, peut-être m’en rappellerais-je. » Il dit alors : « Ne te mets pas en colère » Il réitéra sa demande plusieurs fois et à chaque fois il صلى الله عليه و سلم répondit : « Ne te mets pas en colère! »

Cet homme demanda au Prophète صلى الله عليه و سلم une recommandation concise et générale afin d’atteindre le bien et ainsi le préserver. Le Prophète صلى الله عليه و سلم lui recommanda donc de ne pas se mettre en colère. Puis cet homme répéta sa demande plusieurs fois au Prophète صلى الله عليه و سلم qui répondit à chaque fois la même chose : « Ne te mets pas en colère! » 

Cela signifie que la colère n’engendre que le mal, et la maitriser n’engendre que le bien.

L’imâm Ahmad رحمه الله rapporta dans son Mousnad selon ‘AbdouLlah Ibn ‘Amr رضي الله عنه qui interrogea le Prophète صلى الله عليه و سلم: « Qu’est ce qui m’éloigne de la colère d’Allah عز و جل ? » Il répondit : « Ne te mets pas en colère! »

On demanda à Ibn Al-Moubârak رحمه الله : « Résume pour nous ce qu’est le noble caractère en un seul mot. » Il dit alors : « Le délaissement de la colère. »

Ja’far Ibn Mouhammad رحمه الله a dit : « La colère est la clé de tout mal. »

La colère est une immense et vaste porte parmi celles provenant de Satan (le Diable) dont de nombreux gens périssent par sa cause :

  • Parmi eux, celui qui tue son frère sous la colère, puis il regrette… mais c’est seulement après-coup.
    Combien sont maintenant en prison se mordant les doigts et qui souhaiteraient ne jamais avoir connu cette vie?! Et pourquoi? À cause d’un meurtre commis sous la colère pour une chose insignifiante.
    Il y en a qui tuent pour un seul mot ou une seule parole qu’ils ont entendue. Alors que s’ils étaient croyants et se conformaient à la Législation, ils ne seraient jamais tombés dans cette énorme injustice.
  • Parmi eux aussi celui qui, lorsqu’il s’énerve, insulte Allah جل جلاله, mais aussi la religion et ses parents…
    Un musulman qui insulte son Seigneur?! Un musulman qui insulte sa religion et ses parents??
    Il est où ton comportement mon frère, ma soeur?? Elle est où ta foi et ta religion?! Peut-être qu’il prie et vient à chaque prière du joumou’ah mais dès qu’il est pris par la colère… Qu’Allah nous vienne en aide
    Tout cela pourquoi? La colère.
  • Parmi eux également celui qui divorce sa femme pour la moindre chose lorsqu’il s’énerve, puis il regrette, mais seulement après. Il se montre injuste envers lui-même, envers son épouse et ses enfants.

La colère, Ô serviteur d’Allah, est un état qui lorsqu’il envahit l’homme change son apparence et son intérieur. Sa langue dérape et il se met à proférer des insultes, des grossièretés et des paroles perverses.
Et il se peut aussi que sa main s’agite et qu’il en arrive à frapper et à causer des dégâts, il se peut même que sa propre main lui fasse du mal.

Mais le mal provoqué par la colère sur le cœur est beaucoup plus fort. Il porte ainsi la haine, la rancune, l’animosité et il dissimule en lui le mal pour autrui.

« Ne porte pas en lui-même la haine d’autrui celui dont ses morales l’ont élevées
Et il n’atteindra pas la grandeur si sa nature est la colère »

La colère, Ô serviteur d’Allah, a des causes. Parmi elles le fait que l’homme voit une chose qu’il déteste, et lorsqu’il la voit il est alors pris par la colère et sa langue se met à proférer des insultes, des grossièretés, des injures et à maudire.
Sa main quant à elle se met à commettre la violence, à attraper celui contre qui il est en colère, à le frapper et peut-être même jusqu’à le tuer.

Mais regarde plutôt donc celui qui détient le plus grandiose des caractères صلى الله عليه و سلم. Son épouse ‘Âichah رضي الله عنها a dit le concernant : « Le Messager d’Allah n’a jamais frapper quelqu’un de sa main. Ni une femme, ni un servant. »

Il y a des hommes qui, dehors, sont tous gentils avec leurs patrons, leurs copains etc. Mais à la maison, ce sont des lions et malheur à leurs épouses si elles n’ont rien préparé à manger.

Également, il y a parmi les causes de la colère le fait que l’homme entende ce qu’il déteste, ou qu’il ait connaissance d’une chose qu’il réprouve. S’il l’entend le voilà alors pris de colère et sa langue et sa main se mettent à oeuvrer en mal.

Alors que celui détenant le plus noble des caractères صلى الله عليه و سلم dit -dans les deux Sahîhayn » : « Le véritable fort n’est pas celui qui terrasse les gens dans la lutte, mais le véritable fort est celui qui reste maître de lui-même dans la colère. »

Il nous faut changer cette mentalité que nous avons appris étant petit.

Voilà pourquoi le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit à ses compagnons un jour dans le hadîth dans Sahîh Mouslim: « Qui est l’homme fort? » Ils répondirent : « Celui qui terrasse les autres. » A cela il صلى الله عليه و سلم dit, – écoute et médite Ô Serviteur d’Allah – : « Ce n’est pas comme vous dites, mais le véritable fort est celui qui reste maître de lui-même dans la colère. »

Ceci est la vrai caractéristique de l’homme! Alors que maintenant nous avons le contraire, on croit que le véritable homme est celui qui casse tout, qui insulte, qui maudit,… On pense que c’est cela un homme.
Alors que non! Voici ce qu’est un véritable homme fort « celui qui reste maître de lui-même dans la colère ». Celui-là est le vertueux et peu nombreux sont ceux qui peuvent se doter d’un tel comportement.

On demande à Allah de nous guider au meilleur des comportements, certes nul ne peut nous y guider si ce n’est Lui; et de nous détourner des mauvais comportements car nul ne peut nous en épargner si ce n’est Lui.

Les remèdes à la colère :

Ô Serviteur d’Allah, lorsque l’un de vous est en colère il se doit de la maitriser et de ne surtout pas se précipiter. Qu’il ne parle pas et n’agisse pas jusqu’à ce qu’elle se dissipe.
Il lui convient, en état de colère, de rechercher refuge auprès d’Allah contre Satan le lapidé.
Dans les deux Sahîhayn selon Soulaymân Ibn Sourad : « Deux hommes étaient en train de se disputer auprès du Prophète صلى الله عليه و سلم au point que cela provoqua la colère de l’un d’eux et dont le visage devint rouge. Le Prophète صلى الله عليه و سلم le regarda alors et dit : « Certes je connais une parole avec laquelle, s’il la prononçait, il se calmera. »

Qu’elle est donc cette parole? « Je recherche refuge auprès d’Allah contre Satan le lapidé », dis cette parole et ainsi tu seras préservé de ses insufflations et de ses incitations au mal.
Allah سبحانه dit : {Et si jamais le Diable t’incite (à agir autrement), alors cherche refuge auprès d’Allah; c’est Lui, vraiment l’Audient, l’Omniscient.} [Sourate 41, Verset 36]

Le Prophète صلى الله عليه و سلم nous a orienté également vers un autre point; dans le Sahîh Adab Al-Moufrad selon Ibn ‘Abbâs رضي الله عنهما qui dit : Le Messager d’Allah a dit صلى الله عليه و سلم : « Enseignez aux gens, rendez les choses faciles et ne les rendez pas difficile. Et si l’un de vous s’énerve qu’il se taise. »

C’est à dire qu’il se retienne de parler car s’il devait s’exprimer alors qu’il est en colère il dira de mauvaises choses.
Et cela concerne la langue… Pour ce qui est des agissements, le Prophète صلى الله عليه و سلم a recommandé à celui qui est énervé de s’assoir s’il est debout.
Dans les Sounan de Aboû Dâwoud selon Aboû Dharr qui dit : « Le Messager d’Allah a dit : « Si l’un de vous s’énerve alors qu’il est débout qu’il s’assoie jusqu’à ce que la colère s’en aille. Mais s’il est toujours en colère alors qu’il s’allonge. »

Parce que celui qui est debout est proche du mal, il est prêt à le commettre. Alors que celui qui est assis est plus loin du mal que s’il était debout. Et celui qui est allongé l’est plus encore que s’il était assis.
A chaque fois que tu t’éloigneras du mal, tu te préserveras et préserveras autrui.

Quant à celui qui est en colère envers quelqu’un de faible et veut lui faire du mal, qu’il se rappelle alors la Puissance d’Allah.
Ainsi, si tu es plus fort que celui qui ne peut te repousser dû à sa faiblesse, tels que l’épouse, les enfants, un ouvrier,… écoute alors ce qui vient!

Dans le Sahîh de Mouslim et les Sounan de Aboû Dâwoud selon Aboû Ma’oûd Al-Ansâry Al-Badary رضي الله عنه qui dit : « J’étais en train de frapper un domestique – et dans une autre version un esclave – que je possédais avec un fouet lorsque j’entendis derrière moi une voix : « Sache Ô Aboû Mas’oûd! Sache Ô Aboû Mas’oûd! Sache Ô Aboû Mas’oûd! » mais je n’arrivais pas à la distinguer sous l’effet de la colère. Et lorsqu’elle se rapprocha de moi je vis que s’était le Messager d’Allah qui me parlait et me disait : « Sache Ô Aboû Mas’oûd! Sache Ô Aboû Mas’oûd! » Mon fouet tomba alors de ma main à sa vision et il me dit : « Sache Ô Aboû Mas’oûd qu’Allah est plus puissant sur toi que toi tu ne l’es sur lui (ce domestique). » Je lui dit alors : « Ô Messager d’Allah, le voilà libre pour le visage d’Allah. »

Gloire à Allah avez-vous vu?! Nous avons entendu et obéi! Il n’a pas cherché à polémiquer ou à contester quoi que ce soit… non! « Ô Messager d’Allah, le voilà libre pour le visage d’Allah » directement.

Le Messager d’Allah صلى الله عليه و سلم lui dit alors : « Si tu ne l’avais pas fait, ton visage aura été touché par le Feu – ou le Feu t’aurait touché -. »
Puis je lui dis : « Par Celui qui t’a envoyé avec La Vérité, plus jamais je ne frapperai un serviteur. » Et je n’ai depuis ce jour plus jamais frappé de domestique. » »

Et qu’il se rappelle également la récompense de celui qui pardonne alors qu’il est en position de force afin que s’estompe sa colère.
Allah سبحانه a dit : {[…] qui dominent leur rage et pardonne à autrui – car Allah aime les bienfaisants-} [Sourate 3, Verset 134] et Il dit : {[…] et qui pardonnent après s’être mis en colère,} [Sourate 42, Verset 37]

Et dans le Sahîh de l’Imâm Mouslim :  » Une aumône ne diminue en rien une richesse, Allah n’accorde que plus de dignité à un serviteur qui pardonne et nul ne fait preuve d’humilité devant Allah sans qu’Allah l’élève ».

Source : https://www.mixcloud.com/Meyzieu/ (Retranscription et adaptation effectuées par le Cœur de Croyants)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s